Skip to main content

On ne va pas se mentir, le plaisir pris pendant une sortie de vélo est inversement proportionnel au casse-tête de sa préparation. Comment s’habiller, où aller, comment s’alimenter ou encore comment éviter les ennuis mécaniques ? Le vélo est un sport d’endurance et un sport mécanique alors mieux vaut ne rien laisser au hasard avant de partir pour éviter les défaillances en cours de route.

Pour vous aider à adopter une routine avant vos sorties, voici un petit guide de tout ce qu’il faut checker avant de partir rouler !

 

1. Les vérifications pour le cycliste

 

La météo

Même si l’on sait que ni la pluie, le vent, la grêle et les sauterelles n’arrêtent les plus téméraires d’entre vous, nous vous conseillons de toujours jeter un œil à la météo.

En effet, elle vous donnera des indications précieuses pour savoir quelle tenue mettre au départ (collant long ou pas, veste thermique ou non, etc…) mais surtout pour savoir quel petit équipement mettre dans vos poches en fonction de la température et des conditions : coupe vent, manchettes, gants longs ou encore un tour de cou.

Chacun a son site préféré mais chez nous la référence c’est www.meteoblue.com. En plus de donner les probabilités de précipitation ou l’heure de coucher du soleil, ce site météo donne le sens et la force du vent (pratique pour savoir quand vous devez laisser votre relai).

 

Le parcours :

Cela peut paraître bête mais mieux vaut savoir où l’on va. Une sortie à l’aveugle peut vite devenir galère : arrêt à chaque intersection, sortie trop longue (ou trop courte…), route sans issue… Au-delà de la praticité, cela peut même être dangereux de ne pas savoir où l’on va sur la route.

Pour vous aider à planifier vos parcours en terrain inconnu, nous vous invitons à lire notre article dédié.

Si vous avez un compteur GPS, n’oubliez pas de vérifier qu’il est bien chargé la veille de votre sortie pour ne pas devoir attendre 30 minutes le casque sur la tête et en chaussures de vélo sur le canapé. (oui, ça sent le vécu).

 

 

Le ravito :

La légende raconte que certains cyclistes font du vélo pour avoir le droit de profiter du ravito. Au-delà du plaisir incomparable d’une barre de céréales au sommet d’un col, il est important de toujours avoir de quoi se nourrir dans les poches. On l’a dit, le vélo est un sport d’endurance et la fringale en cours de route peut rendre la journée beaucoup moins drôle que prévue. Assurez-vous donc de toujours avoir ce qu’il faut dans les placards. Voici une petite liste non exhaustive de bons produits à manger sur le vélo :

 

  • Des barres énergétiques (classique)
  • Des bananes
  • Des fruits secs et des fruits à coque
  • Du pain d’épices
  • Des mini sandwichs
  • Du gateau de riz ou de semoule
  • Des « wraps » (fromage frais / viande de grison pour notre préféré)
  • Des biscuits à la farine complète

 

Pour être sûrs de votre coup, partez aussi avec votre carte bancaire ou un peu de monnaie. Il y aura toujours de quoi vous sauver dans une boulangerie.

The last but not least comme on dit : l’hydratation. N’oubliez jamais de partir avec vos bidons remplis d’eau (ou de boisson énergétique).

 

 

L’équipement

Cela paraît évident mais vérifiez toujours que votre équipement est en bon état. Pour les vêtements, peu de chance de ne pas vous rendre compte d’un problème avant de partir. En revanche, il est important de régulièrement vérifier son casque et ses chaussures si vous avez des pédales automatiques.

En effet, les cales présentes sous vos chaussures sont des pièces d’usure qui doivent rester en bon état. Si elles sont abimées ou cassées elles peuvent mal s’accrocher sur vos pédales ou altérer les micromouvements de votre pied sur la pédale pendant l’effort. Dans le dernier cas, cela peut être la cause de blessures.

On vous conseille donc d’éviter de trop marcher avec vos chaussures de vélo et de régulièrement regarder l’état de vos cales.

 

2. Les vérifications de la machine

Nous y voilà : les vérifs sur le vélo. Sans être un mécanicien confirmé, il y a quelques petites choses à regarder facilement pour limiter les risques pendant vos sorties.

 

Les serrages :

Question de survie, mieux vaut vous assurer que tout est bien serré sur votre vélo.

En premier lieu : les roues. Vérifiez que vos serrages rapides sont bien fermés et qu’ils ne s’ouvrent qu’en faisant usage de la force.

Il est également important que les périphériques (selle, potence, cintre) soient bien en place. Pas la peine de vérifier tous les jours mais un petit coup de clé dynamométrique de temps en temps ne fait pas de mal.

 

 

Bon à savoir : la force des serrages n’est pas la même pour chaque pièce. Regardez attentivement ce qui est écrit sur la tige de selle, la potence et le cintre pour savoir quelle force mettre sur votre clé.

 

La pression et l’état des pneus :

Si vous ne voulez pas devoir vous arrêter au bord d’une route nationale avec les mains gelées pour retirer votre pneu et votre chambre à air, cette partie est importante.

Les crevaisons sont souvent liées à des pneus usés ou sous-gonflés. Pour limiter les risques, regonflez vos pneus avant chaque sortie et veillez à ne pas sous-gonfler (jamais moins de 5 bars sur la route).

Vérifiez régulièrement que vos pneus sont en bon état. Quelques petits signes qui indiquent qu’il est temps de les changer :

 

  • Les flancs craquelés
  • Le dessin du pneu (s’il y en a) effacé
  • La bande de roulement dégarnie ou blanchie
  • L’apparition de la tringle du pneu (là vraiment ça ne peut plus attendre !)

 

 

L’état de la chaîne

Nec plus ultra de la galère en vélo : le bris de chaîne. Pour l’éviter et épargner à vos compagnons de route de devoir vous pousser sur des kilomètres, deux choses à faire régulièrement :

 

  • Nettoyez et graissez votre chaine (surtout après les sorties pluvieuses)
  • Vérifiez sa tension et son usure grâce à un outil dédié : le testeur d’usure de chaine. Vous trouverez cela pour quelques euros chez votre vélociste.

 

Le freinage :

Là aussi, pas la peine de vérifier quotidiennement mais des vérifications régulières sont tout de même nécessaires.

Assurez-vous que vos câbles de freins sont en bon état au niveau de l’étrier. Il doit rester une petite longueur à la sortie de la mâchoire. Il doit avoir un embout de câble et ne doit pas être effiloché.

 

Assurez-vous également que vos patins sont encore bien garnis, qu’on ne voit aucune particule métallique et que la course de votre levier de frein n’est pas trop importante.

Si vous êtes équipés de freins à disques, assurez-vous que vos leviers ne sont pas « spongieux » et que le freinage est dur en bout de course. Assurez-vous aussi qu’il reste de la matière sur vos plaquettes de frein (un petit coup d’œil dans l’étrier avec le flash du téléphone vous permet de voir).

 

La transmission :

Il n’y a pas grand-chose à vérifier quotidiennement sur cette partie. Si votre vélo est bien réglé et que les pièces sont en bon état, cela ne devrait pas bouger.

Les leviers et dérailleurs sont des pièces robustes. Si votre transmission fonctionne mal, un changement de l’ensemble câbles / gaines et un bon réglage seront suffisants. Si votre vélociste vous dit qu’il faut changer le groupe complet, changez de boutique !

Si vous avez une transmission électrique (type Shimano Di2 ou Sram Etap) n’oubliez pas de charger les batteries la veille de la sortie.

 

Le matériel de réparation

Même avec toutes ces précautions vous n’êtes hélas pas à l’abri d’un petit pépin. C’est pour cela qu’il faut vous assurer de partir avec le nécessaire pour réparer en route. Voici donc ce que doit contenir votre sacoche de selle (ou vos poches de maillot) :

 

  • Deux chambres à air
  • Trois démontes pneus
  • Une pompe à main ou une cartouche de CO2
  • Un multi-outil qui contient au moins : une clé de 4, 5, 6, 8 ; un petit dérive-chaine ; 2 embouts de tourne-vis.
  • Un téléphone portable avec de la batterie

 

Avec tout ça, on ne devrait plus venir vous chercher à 50km de la maison le dimanche matin.

A LIRE AUSSI

Femme sur un vélo de route
CONSEILS

Pourquoi faire du vélo ? Voici ce que vous nous avez répondu

Chez We Love Cycling, nous savons que cette même passion qui nous unit est aussi…
La Team SKODA sous le soleil avant une sortie
CONSEILS

Comment choisir son premier vélo quand on débute ?

Des envies de longues balades dominicales avec vos amis pour vous oxygéner le corps et…
La Team SKODA a le sourire
CONSEILS

L’essentiel à savoir quand on débute à vélo

Vous démarrez ou souhaitez démarrer le vélo de route et ne savez pas trop par…
Les 7 conseils pour faire face à la chaleur cet été
CONSEILS
Les 7 conseils pour faire face à la chaleur cet été
La caravane sur les Champs-Elysees
CONSEILS
Comment travailler sur la Caravane du Tour
La fin de l’Izoard avec au fond, le mythique passage de la Casse Déserte.
CONSEILS
Les 10 cols français mythiques que vous devrez avoir gravi avant la fin de votre carrière cycliste
Veste thermique SKODA
CONSEILS
Le guide ultime des cadeaux de Noël pour les cyclistes
Utiliser sa voiture pour rejoindre un lieu d'entrainement hivernal
CONSEILS
Entraînement cycliste hivernal – Plan de course fractionné
ZWIFT_APPLICATION_CYCLISME
CLUBS
Les meilleures alternatives à Zwift