Skip to main content

1 vélo volé par minute. En France, pas moins de 1 000 vélos sont volés chaque jours, ce qui représente 400 000 vélos à l’année… Ce fléau est malheureusement un frein à l’utilisation du vélo, principalement lors des déplacements urbains, alors que c’est le moyen de transport qui apporte le plus de bonheur !

Pour vous éviter ce désagrément, voici quelques conseils pour bien protéger votre vélo, en commençant par le plus important : découvrir comment bien l’attacher ! 😉

 

 

Règle d’or 1 : Toujours attacher son vélo

On ne le répètera jamais assez : que ce soit pour 2’ ou plusieurs heures, peu importe où vous vous trouvez, attachez votre vélo ! il est primordial de sécuriser votre vélo dès lors que vous la quittez des yeux.

 

Même si on peut partir du principe qu’un antivol n’empêchera pas le vol face aux receleurs les plus acharnés, le but au final est de leur compliquer la tâche voir de les décourager.

 

Règle d’or 2 : Choisir un bon antivol

Il n’est pas évident de choisir le meilleur antivol vélo. En effet, il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte, comme le poids, le volume, la facilité d’installation et de transport..
Pour éviter de le laisser prendre la poussière, un antivol devra donc suffisamment protéger votre vélo mais également être facile à utiliser. Passons en revue l’arsenal à votre disposition sur le marché !

 

 

L’antivol en U

Conseil de base : équipez-vous au minimum d’un antivol en U. Ayez en tête que même un mauvais U vaudra toujours mieux qu’un bon câble.
Un antivol fixe (ou de cadre) en complément d’un U est recommandé, car très pratique pour un “arrêt minute” ou pour verrouiller la roue arrière. Dans les cas critiques (grandes villes, la nuit, etc.), deux U sont une précaution utile.

 

L’anti vol pliable

Cet antivol a une forme de mètre de menuisier. Avec ses articulations, il est plus simple de fixer le vélo au mobilier urbain avec ce type d’antivol, qui a fait son apparition il y a quelques années déjà.

 

L’antivol de cadre

L’antivol de cadre a la forme d’un fer à cheval. Il reprend le fonctionnement du bloc roue. Très utilisé dans les pays d’Europe du Nord où le vélo est beaucoup utilisé comme mode de transport quotidien en ville, il est idéal pour les courts arrêts. En effet, installé sur le vélo, il suffit d’un simple coup de clef pour que la roue arrière soit bloquée. Certains modèles permettent même d’associer cet antivol avec une chaîne ou un câble complémentaire pour augmenter la sécurité du vélo et freiner les voleurs les plus motivés !

 

Les antivols pour accessoires vélo

En plus du vol de vélo, le matériel du vélo est lui aussi tout autant sujet au vol. On vous conseille donc de les protéger également ! Des systèmes d’antivols qui viennent remplacer les axes de roues et l’axe du collier de selle permettent de sécuriser d’avantage votre vélo.

Gardez les modèles d’antivol en câble ou en chaîne, facilement sciables, comme une sécurité supplémentaire à ajouter à un dispositif plus costaud.

 

Mettez le prix !

Il est normal de mettre un bon prix dans un antivol, même si votre vélo ne vaut pas cher !

Le prix d’un vélo, c’est surtout le prix du service qu’il vous rend. Un bon antivol est rentable dès la première tentative de vol (mais vous ne le saurez jamais puisque votre vélo est bien protégé). Comptez donc 20 à 100 euros suivant la qualité et la marque des antivols

 

Règle d’or 3 : Savoir bien accrocher son vélo

Voici un petit récap’ des bonnes façons d’attacher son vélo :

 

Cas 1 : Petit U + Cable pour les 2 roues
Vous utilisez un antivol en U avec une petite anse qui ne permet d’attacher que le cadre du vélo.
Dans ce cas-là, il est préférable de mettre aussi un câble/chaîne pour attacher les roues au point fixe et au cadre afin d’éviter de se les faire voler. Si votre câble ou chaîne n’est pas assez long favorisez la protection de la roue avant.
Si en revanche, vous ne voulez pas vous encombrer de deux antivols, pensez au moins aux axes de roues antivols

Cas 2 : Grand U + câble/chaîne pour la roue arrière

Vous possédez un antivol en U dont l’anse est suffisamment grande pour accrocher la roue avant et le cadre du vélo au point fixe. Une chaîne (ou un câble résistant) qui permet de sécuriser la roue arrière et le cadre est suffisante.

Cas 5 : Grand U

Si vous n’avez qu’un U et que votre roue avant est équipée d’un axe à serrage rapide, démontez votre roue avant et sécurisez avec votre U roue avant, roue arrière et cadre. La tâche est longue et un peu laborieuse mais il vaut mieux prendre quelques minutes en plus pour bien accrocher son vélo plutôt que de prendre le risque qu’il soit volé ou dépouillé sur place !

 

Les erreurs à éviter :

 

  • Eviter d’accrocher son vélo avec un seul câble, un simple coup de pince et votre vélo est complètement détaché. (cas 3)
  • En sécurisant seulement votre cadre, même avec un antivol U, vos roues ne sont pas protégées et pourront être volées. Si vous ne voulez pas vous encombrez de deux antivols, pensez au moins aux axes de roues antivols (cas 4)
  • Ne surtout pas accrocher uniquement une roue, encore moins la roue avant qui est plus facile à démonter. Vous risqueriez de ne retrouver que votre roue attachée à l’antivol.. sans vélo. (cas 6)
  • Evitez les endroits isolés, calmes, et privilégiez un lieu fréquenté, où d’autres vélos sont également attachés. Cela réduira la probabilité de vol, même si la majorité des délits sont commis en plein jour.
  • Laisser sa selle sans accessoire sécurisé. Si vous ne voulez pas acheter un anti-vol de selle prenez-la avec vous ! Le vélo est tout de suite moins bien looké et cela vous évitera une bonne session en danseuse pour rentrer à la maison. 😉

 

Règle d’or 4 : Faites identifier votre vélo

Depuis le 1er janvier 2021, le marquage des vélos est obligatoire pour les vélos neufs, et depuis le 1er juillet 2021 pour les vélos d’occasion vendus dans le commerce.

Vous pouvez bien sûr vous aussi faire marquer votre vélo, quel que soit son état.
Le marquage consiste à attribuer au vélo un numéro d’identification unique, apposé sur le cadre. Les coordonnées du propriétaire sont consignées dans une base de données nationale, le Fnuci (Fichier national unique des cycles identifiés), géré par l’association Apic (Association de promotion et d’identification des cycles et de la mobilité active) créée pour l’occasion.

 

Voici la liste des opérateurs agrées et de leur tarif :

 

Source : Que Choisir

Petite précision : le marquage en gravure ne fonctionne pas sur un cadre carbone.

 

Les assurances vélo

Bien souvent, les assurances habitations couvrent le vol de votre vélo à votre domicile, mais pas lorsque vous stationnez à l’extérieur.
Si vous investissez dans un vélo neuf ou récent, la souscription à une assurance dédiée peut être une excellente idée ! Ces assurances ont également l’avantage de vous assurer contre les dégradations qui peuvent être faites à vos vélos.

 

Et si je me fais tout de même voler mon vélo ?

Si cette mésaventure vous arrive, il est nécessaire de porter plainte dans le commissariat le plus proche. Vous pouvez ensuite prévenir les associations locales, ainsi que les sites spécialisés.
Si vous avez fait identifier votre vélo, pensez bien à déclarer le vol via le bicycode en changeant le statut de votre vélo en “volé” sur leur site internet.
Ensuite, ça ne coûte rien de vous renseigner auprès de vos diverses assurances pour voir si l’une d’entre elle est susceptible de vous dédommager. Enfin, scrutez les petites annonces dans les jours qui suivent le vol afin de repérer les tentatives de recel.

 

Vous l’aurez compris, la principale chose à faire pour éviter le vol de vélos reste la vigilance. Ne pensez jamais que cela n’arrive qu’aux autres et prenez garde à votre vélo même pour les plus petis stops !

 

A LIRE AUSSI

Utiliser sa voiture pour rejoindre un lieu d'entrainement hivernal
CONSEILS

Entraînement cycliste hivernal – Plan de course fractionné

Ce serait super si nous avions tous le temps de nous constituer une base aérobie…
buche de Noël SKODA
CONSEILS

La Bûche de Noël de ŠKODA We Love Cycling

Une bûche de Noël aux couleurs de la communauté ŠKODA We Love Cycling !
CLUBS

Planifier ses sorties en terrain inconnu

En vélo, la navigation est très importante pour une sortie réussie : contrairement à la…
CONSEILS
Le GDB s’infiltre dans le garage du Tour de France
CONSEILS
Guide du débutant de l’aventure à vélo
Team leader skoda we love cycling devant le kodiaq
CLUBS
Bénéficiez d’offres personnalisées sur la gamme ŠKODA grâce à votre licence FFC
CONSEILS
Tout savoir sur le bikepacking
AMBASSADEURS
La recette de l’été : la focaccia de Tristan Peugeot
La Team SKODA a le sourire
CONSEILS
L’essentiel à savoir quand on débute à vélo