Champion de France et d’Europe de triathlon, Vincent Luis endossera un nouveau rôle cet été, celui de coach de la Team ŠKODA pour le triathlon de la Baule.

Premiers pas en septembre

« Le triathlon, ça se perd en natation, mais ça se gagne à la course à pied » professe régulièrement le triathlète Vincent Luis. Mais pour une fois, ce ne sera pas à lui de faire mentir ou de confirmer cet adage. En septembre, le Français de 28 ans ne sera pas au départ d’une quelconque course mais sera sur le banc des entraîneurs pour endosser un rôle nouveau, celui de coach sportif pour la Team ŠKODA Triathlon. Sa mission ? Distiller ses conseils de professionnel, transmettre son expérience et faire travailler sans relâche les deux sportifs de l’équipe, sélectionnés parmi les meilleurs amateurs français.

Deux triathlètes seront séléctionnés

Ce programme lancé par ŠKODA en 2017 permet à ceux qui ont fait du triathlon leur passion de se mesurer aux professionnels. Après plusieurs semaines intenses à sillonner leur région au sein des Clubs ŠKODA, deux triathlètes seront choisis pour porter les couleurs de cette équipe d’élite lors du triathlon de la Baule. Au programme de cette course déclinée: 500 mètres de natation dans l’océan Atlantique, 20 kilomètres de vélo dans l’arrière-pays, et enfin 5 kilomètres de course le long de la plus grande plage d’Europe. Le tout devant 70 000 spectateurs.

Vincent Luis lasse ses chaussures

Un champion d’exception auprès de la Team ŠKODA

Pas de quoi effrayer Vincent Luis, le triathlète en a vu d’autres. Champion de France en 2013, médaillé aux championnats du monde en 2015, champion d’Europe en 2016, il a remporté les titres les plus prestigieux en triathlon, malgré une déconvenue aux Jeux Olympiques de Rio. Sa carrière a pourtant débuté dans les bassins : alors qu’il se consacrait à la natation depuis 10 ans, il a été initié au triathlon par des amis, et son engouement pour ce sport ne l’a plus quitté. 

Tokyo dans un coin de la tête

Depuis, il travaille d’arrache-pied toutes les disciplines. « On est passés d’une mentalité où un triathlète était considéré comme moyen dans les trois sports, à une formation spécifique au triathlon dès le plus jeune âge. Le triathlon nécessite beaucoup de qualités physiques, c’est devenu un sport à part entière » expliquait le champion en 2016. Nul doute alors que Vincent saura être attentif au moindre détail pour accompagner la Team ŠKODA jusqu’au bout du triathlon de La Baule. Lui, aura déjà en ligne de mire une toute autre destination : Tokyo et les Jeux Olympiques de 2020.