Sextuple champion du monde de BMX flat, Matthias Dandois est aujourd’hui le nouvel ambassadeur de ŠKODA We Love Cycling. Un rôle sur mesure pour celui qui ne reste jamais le nez dans le guidon.

Matthias Dandois a jeté son dévolu sur le BMX Flat

Les lois de la gravité terrestre, Matthias Dandois ne s’en soucie guère. Il lui suffit de poser un pied sur son vélo pour défier l’apesanteur en enchaînant les figures avec une virtuosité déconcertante. À 28 ans, il est le boss incontesté du BMX Flat. Née au début des années 80, cette discipline aussi acrobatique qu’artistique, consiste à enchaîner, exclusivement sur sol plat, les sauts, équilibres et autres tricks, dans ce qui pourrait être une version à deux roues du breakdance. « Ce qui est génial avec le flat, c’est qu’il y a énormément de figures qui n’ont pas encore été inventées. J’adore cette créativité. C’est d’ailleurs ce qui est le plus noté aujourd’hui en compétition. On peut apprendre une figure par mois si on se prend un peu la tête » expliquait le sportif à la presse en début de mois.

Globetrotter et désormais ambassadeur We Love Cycling

Sextuple champion du monde, Matthias rafle en toute décontraction les premières places des compétitions, d’Amsterdam à la Nouvelle Orléans, de Yokohama à Jeddah. Son dernier fait d’armes ? Une victoire au Festival international des sports extrêmes organisé mi-mai à Montpellier devant un public survolté. Invité l’an dernier pour une démonstration devant la Team ŠKODA, il est depuis ce printemps ambassadeur du programme We Love Cycling, une façon d’étendre toujours plus la communauté des passionnés de vélo.

Matthias Dandois et le Club SKODA

Une fascination dès le plus jeune age

Sa rencontre avec le BMX remonte à ses 11 ans, lorsqu’il découvre une démonstration à la télévision. Fasciné, il demande – et obtient – un BMX à Noël. C’est le début d’une grande histoire. « Le BMX, c’était un peu la liberté pour moi. Je pouvais faire ce que je voulais sans qu’un mec me dicte ce qui était bien ou pas » raconte-t-il à Vice.

Il commence par s’entraîner dans la rue avec ses copains skateurs, puis rejoint un club du quartier avant de faire la connaissance d’Alexandre Jumelin, une figure du BMX flat qui deviendra son mentor. S’enchaînent alors les premières compétitions en tant qu’amateur puis, à 17 ans, en tant que professionnel. Depuis, les trophées s’empilent.

Matthias Dandois dans ses œuvres

Le cinéma comme seconde passion

Mais Matthias n’est pas le genre à rester concentré uniquement sur un guidon. Jamais avare de nouvelles expériences, ce grand amateur de vidéo ou de photo s’est essayé cette année au cinéma en jouant dans M.I.L.F., premier film d’Axelle Laffont. Sébastien Zanella a également filmé ses plus beaux tricks dans « La Vie Intérieure », une impressionnante chorégraphie urbaine dans l’environnement bétonné de la Défense.

En attendant de gravir un jour les marches de Cannes, Matthias continue de parcourir le monde de compétition en compétition et multiplie les projets pour transmettre sa passion. Après ses tutos Can you make it sur YouTube, il monte aujourd’hui une école de BMX, l’Académie du Flat. Avis aux amateurs…

https://www.youtube.com/watch?v=5hlBuYaO3L4