Skip to main content

Sans les véhicules d’assistance, d’équipe et toutes les autres voitures présentes, l’expérience du Tour de France en elle-même serait bien plus dangereuse, chaotique et désordonnée aussi bien pour les coureurs que pour les spectateurs. Savoir que quelqu’un veille sur vous, vous aide quand vous affrontez 3 000 kilomètres de route compliqués sur un vélo est tout de même rassurant. Mais comment ŠKODA, une entreprise automobile et ses véhicules occupent-ils une place aussi importante dans la plus grande course cycliste au monde ?

Si vous connaissez l’histoire de ŠKODA, alors vous savez qu’elle est indissociablement liée au cyclisme depuis la création de l’entreprise en 1895 comme petit atelier de vélos, sous le nom de Laurin & Klement. Aujourd’hui, environ 250 véhicules arborant le logo très distinctif à la flèche ailée se retrouvent en première ligne du Tour de France. Et c’est le cas depuis 2004, année où le fabricant de voitures est devenu le partenaire automobile officiel du Tour. Comme chaque coureur parcourt près de 3 000 km en selle et que le nombre annuel de visiteurs est très important, une organisation solide et agile de l’assistance est essentielle au succès de la course. Les voitures ŠKODA représentent une part importante de ce puzzle organisationnel, avec  pour ne citer que ceux-là, les modèles ŠKODA OCTAVIA Combi et ŠKODA SUPERB.

 

De plus, ŠKODA n’est pas uniquement la marque de voiture la plus répandue sur le Tour. Connue pour sa capacité d’assistance, ŠKODA a renforcé sa volonté de supporter le cyclisme en parrainant le Maillot Vert du meilleur sprinteur depuis 2015. ŠKODA était aussi, entre 2004 et 2014, partenaire du Maillot Blanc du meilleur jeune coureur. En plus de leur engagement sur le Tour, ŠKODA, même si son activité principale n’est pas de fabriquer des vélos, accompagne officiellement de nombreuses courses cyclistes comme l’Etape du Tour, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège, La Flèche Wallonne, Paris-Nice, le Critérium du Dauphiné et La Vuelta. Les trois dernières courses citées comportent aussi un Maillot Vert, sponsorisé par ŠKODA.

L’édition 2021 du Tour démarrera le 26 juin à Brest, en Bretagne, pour se terminer bien évidemment sur les Champs-Elysées à Paris le 18 juillet. Il y a de fortes chances que si vous le suivez, vous assistiez à une page importante de l’histoire du cyclisme car des records sont battus chaque année. Alors que l’attention se porte principalement (et à juste titre) sur les coureurs, le nombre incroyable de soutiens, d’assistance, de personnel et de véhicules mis en place est difficile à imaginer. Les voitures ŠKODA, en particulier les modèles SUPERB, sont tenues par 300 conducteurs et une soixantaine de techniciens.

Mais regardons de plus près les rôles bien spécifiques que va jouer ŠKODA dans le grand évènement itinérant de 2021, comme ils l’ont fait plusieurs fois par le passé.

 

L’ENYAQ iV, le SUV phare du Tour de France

Plus besoin de carburant pour gravir des sommets ! Car cette année, c’est l’ENYAQ iV qui prendra la tête de la course. Le premier SUV 100% électrique de ŠKODA devient le véhicule phare du Tour de France, et c’est à son bord que Christian Prudhomme, directeur de course et directeur du cyclisme chez A.S.O prendra place ! Grâce à son autonomie de 534km, mais aussi avec son intérieur spacieux pour ce centre de commandement mobile, l’ENYAQ iV représente un atout de taille pour le directeur de la course.

Cette voiture n’est pas seulement un élément à suivre car elle mène le peloton jusqu’aux Champs-Elysées, sa mission principale est de contrôler l’évolution de la course. Elle est équipée d’une radio à double sens avec quatre fréquences, à partir de laquelle, Christian Prudhomme peut recevoir des informations et donner ses directives.

 

On remarque d’abord un panneau de contrôle avec radio intégrée, situé entre les sièges avant. Christian Prudhomme est assis à l’arrière et utilise la radio pour communiquer avec les officiels du Tour dans trois autres ŠKODA, ainsi qu’avec chaque voiture des équipes afin de leur donner des ordres, des conseils et, si besoin, la permission de rompre les rangs. On trouve également une glacière, ainsi que des porte-coupes pliables pour flûtes de champagne afin que M. Prudhomme puisse servir ses invités VIP, le président de la République, par exemple.

 

 

 

De plus, la Voiture Rouge est aussi le seul véhicule à avoir le privilège de franchir la ligne d’arrivée en même temps que les coureurs.

Comme Christian Prudhomme le dit lui-même au sujet de l’ENYAQ iV Rouge : « ŠKODA est un partenaire essentiel pour le Tour de France, mais aussi pour toutes les courses que nous organisons. Pendant le Tour de France, la Voiture Rouge ŠKODA est plus qu’une voiture, c’est une tour de contrôle, un espace de travail, et un ami sur qui on peut compter. Nous sommes excités à l’idée de prolonger notre collaboration avec un partenaire efficace, fiable et dynamique. »

Les Voitures d’Equipe

Chaque équipe dispose de deux voitures qui suivent le peloton dans un ordre bien déterminé par le classement des coureurs de chaque équipe au début de chaque étape. Cet ordre n’est pas qu’une question des prestige : le plus proche vous êtes du peloton, le plus vite vous pouvez intervenir auprès d’un des coureurs. Chaque véhicule est un atelier de vélo sur roues et transporte un vélo de rechange pour chaque coureur (ou même plus dans certains cas), de nombreuses roues, des équipes de réparation, de la nourriture, les consignes de course, une radio pour communiquer ainsi qu’un mécanicien à l’arrière de la voiture, prêt à agir avec un temps d’avance. Un signal radio envoyé aux voitures – parmi lesquelles on retrouve principalement des ŠKODA OCTAVIA et des ŠKODA SUPERB comme voiture d’équipe – rapporte les échappées, les chutes et donne la permission aux voitures de rompre leur ordre. Chaque équipe a une ligne directe avec la SUPERB Rouge du directeur de course et Christian Prudhomme en personne étudie toutes les situations pouvant arriver. Parce que sur le Tour, de simples secondes peuvent être décisives, et que les équipiers présents dans les voitures le savent aussi bien que les coureurs.

 

Pourquoi les voitures ŠKODA sont-elles cruciales pour le Tour de France ?

Les voitures d’équipe se faufilent élégamment entre les coureurs et doivent accélérer et surgir pour leur venir en aide, ce qui signifie que les pilotes doivent s’adapter parfaitement aux déplacements du peloton et son rythme afin d’éviter toute collision.

Comme Stephen Roche, un ancien cycliste irlandais célèbre, et le détenteur de la Triple Couronne de 1987, le disait en 2014 : « Quasiment tous les pilotes est un ancien cycliste pro – tout est question d’analyse du peloton et de son évolution. Par exemple, s’il y a un vent de travers, je saurais comment les coureurs vont s’adapter. C’est éprouvant mais on ne peut pas se permettre de relâcher notre concentration ».

 

Les voitures d’assistance neutres 

Depuis 2021, le géant japonais de composants Shimano a conclu un accord avec A.S.O. pour reprendre le flambeau des voitures d’assistance neutre. Tout le parc automobile est désormais bleu électrique, à l’exception de la ŠKODA ENYAQ iV.

Ce qui ne change pas, en revanche, c’est l’approche professionnelle et la rapidité à venir en aide aux coureurs en difficulté. Les voitures SHIMANO transportent des roues de secours, des chaînes, des pédaliers, des vélos entiers et même des accessoires tels que des imperméables, en plus d’un atelier vélo mobile entièrement équipé et, bien évidemment, d’un mécanicien à l’arrière. Comme le veulent la tradition et la prévoyance, une voiture d’assistance sera toujours proche de la voiture de Christian Prudhomme ainsi que trois vélos spécialement adaptés pour le trio de tête du classement général, prêts à sauver la mise des coureurs si nécessaire.

 

Les voitures du programme d’hospitalité VIP ŠKODA du Tour de France

Elles sont peut-être une petite partie du parc automobile du Tour mais elles sont très importantes pour les gagnants du programme d’hospitalité VIP ŠKODA. Nous parlons bien évidemment des ŠKODA ENYAQ iV qui les conduisent tout au long d’une expérience inoubliable.

Que vous le suiviez depuis les tribunes ou chez vous devant vos écrans, n’oubliez pas d’avoir une pensée pour le travail et le dévouement de ces femmes, hommes et véhicules en coulisses !

 

 

A LIRE AUSSI

CONSEILS

Mettez-vous au home-trainer cet automne !

Vous avez en tête que le home-trainer (ou "l'indoor training" en salle) est une vraie…
buche de Noël SKODA
CONSEILS

La Bûche de Noël de ŠKODA We Love Cycling

Une bûche de Noël aux couleurs de la communauté ŠKODA We Love Cycling !
CYCLISME PRO

6 portraits de rebelles du peloton

Contestataire, anticonformiste, provocateur… Peu importe comment vous voulez les appeler, ce sont en grande partie…
CONSEILS
Les meilleures destinations où faire du vélo au soleil en hiver
Pogacar-Drinks_Nutrition-sur-le-Tour
CYCLISME PRO
L’histoire de la nutrition sur le Tour de France
CONSEILS
Comment protéger son vélo du vol ?
CLUBS
Planifier ses sorties en terrain inconnu
Coureurs avec le maillot de leur équipe nationale
CYCLISME PRO
10 choses surprenantes au sujet du Cyclisme Professionnel
CONSEILS
Le GDB s’infiltre dans le garage du Tour de France