Skip to main content

Sans les différents véhicules d’assistance présents sur la course, le Tour de France  serait bien plus dangereux et désordonné, aussi bien pour les coureurs et leurs équipes que pour les organisateurs. Aujourd’hui, on vous explique comment Škoda, partenaire et fournisseur officiel de la Grande Boucle joue un rôle clé dans la plus grande course cycliste du monde.

Škoda et le Tour

L’histoire de Škoda est indissociablement liée à la petite reine puisque l’entreprise, créée en 1895 était d’abord un petit atelier de vélos, connu alors sous le nom de Laurin & Klement, les fondateurs. Aujourd’hui, environ 250 véhicules arborent le tout nouveau logo de la marque sur le Tour de France. C’est le cas depuis 2004, année où la marque est devenue partenaire officiel du Tour. En 2015, Škoda renforce encore un peu plus son histoire avec la Grande Boucle en devenant partenaire majeur de l’épreuve et parrain du classement par points à travers le mythique Maillot Vert. Les voitures Škoda représentent une part importante de ce puzzle organisationnel qu’est le Tour de France. Les Škoda OCTAVIA Combi,  Škoda SUPERB combi ou plus récemment l’ENYAQ iV sont les stars de ce support logistique. Découvrons tous les échelons de la course dans lesquels Škoda joue un rôle primordial. ⤵️

Les Škoda de l'organisation

Ce sont près de 300 Škoda et autant de pilotes qui composent la flotte d’Amaury Sport Organisation, l’organisateur du Tour de France. 60 mécanos suivent la caravane du Tour de France tous les ans pour assurer la maintenance de tous ces véhicules.

Parmi tous ces véhicules, on retrouve quatre modèles phares qui correspondent aux différents besoins quotidien de l’organisation :

Les Škoda Octavia Combi

Voitures de l’organisation « opérationelle », les Octavia Combi sont les modèles les plus polyvalents. Elles sont utilisées comme les voitures de fonction des personnes qui travaillent sur la Grande Boucle et qui ont besoin, 3 semaines durant, de transporter des équipements et parfois plusieurs personnes en même temps. La polyvalence de ce modèle, son grand confort et ses volumes très intéressants en font la voiture idéale pour ces travailleurs de l’ombre.

Les Škoda Superb

C’est l’officielle. La « voiture rouge du Tour de France ». Elles sont les voitures qui sont au sein de « la bulle course ». Elles naviguent au milieu du peloton et transportent des acteurs importants de la course : Christian Prudhomme, le directeur de l’épreuve ; les commissaires UCI (arbitres) ; Sébastien Piquet (la voix de Radio Tour) mais aussi le directeur technique (Thierry Gouvenou), entre autres.

Le rôle de ces voitures (et de leur personnel de bord) est d’assurer un bon déroulement de la course (sportivement mais aussi en terme de sécurité ou de bonne organisation générale). Ces voitures circulent à tous les échelons de la course. Elles sont dans la plupart du temps pilotées par d’ancien pros, qui connaissent le comportement des coureurs et peuvent l’anticiper. Elles sont équipées spécifiquement pour leur usage sur le TDF avec notamment un équipement radio dernier cri et hyper complet pour que tous les maillons de cette longue chaîne puissent communiquer efficacement. Comme on dit qu’une image vaut 1000 mots, regardez :

Notre ambassadeur Bernard Hinault, ancien ambassadeur du Tour de France a passé beaucoup d’étapes dans cette voiture mythique et il nous en parle :

Les Škoda ENYAQ iV

Depuis 2020, l’ENYAQ iV fait partie des stars du Tour de France ! Le SUV 100% électrique de Škoda occupe désormais la tête de la course et est amené à remplacer prochainement le modèle présenté ci-dessus en devenant la nouvelle voiture de Christian Prudhomme.

Sa grande autonomie lui permet d’aborder toutes les étapes du Tour (même les plus longues) sans aucun problème. Silencieuse, sans émission, elle s’intègre harmonieusement dans le peloton cycliste. Son habitabilité et son confort en font aussi un modèle de choix pour accueillir les invités les plus prestigieux.

Les Škoda des équipes

Grand coffre, confort, autonomie, tenue de route : la Superb Combi truste depuis des années la 1ère place dans le coeur des équipes professionnelle. Elles sont les voitures les plus présentes dans les flottes d’équipes qui arrivent sur le Tour avec une dizaine de modèles chacune. 

En course, chaque équipe a le droit à 2 voitures. La voiture #1 est celle qui reste derrière le peloton avec son leader. La voiture #2 est « volante ». Elle se place souvent derrière l’échappée lorsque l’équipe y est représentée par un coureur.

Comme les voitures officielles, ces voitures d’équipes sont suréquipées pour répondre aux besoins de la course. Elle ont notamment chacune une galerie 8 vélos, de multiples radios et antennes pour être en lien avec : les coureurs (l’oreillette), la voiture n°2 de la même équipe ainsi que celle branchée à RadioTour. 

Ces voiture sont souvent organisées comme suit : un pilote (un directeur sportif), le directeur sportif général sur le siège passager, un mécano sur le siège arrière. 

Ils embarquent chaque jour une glacière remplie de bidons, de boissons, des roues de secours sur les 2/3 de la banquette arrière restants, des musettes de ravitaillement. 

Voilà pourquoi son grand volume est fortement apprécié. 😅

Les Škoda de l'assistance neutre Shimano

À l’image des voitures d’équipe, la voiture d’assistance neutre est là pour dépanner les coureurs en cas de panne mécanique ou de crevaison. À quoi servent-elles puisqu’il y a déjà 2 voitures par équipes, me direz-vous ? Et bien parce que les directeurs sportifs à bord des voitures d’équipes ne peuvent pas toujours à être derrière leur coureur et ce pour plusieurs raisons :

  • La 1ère est réglementaire : les voitures de directeurs sportifs ne sont pas autorisées à s’intercaler si l’écart entre 2 groupes est inférieur à une minute.
  • La 2nde est logistique : il est parfois compliqué et donc très long de remonter le peloton pour aller derrière l’échappée. La sécurité prime et si le DS n’est pas en mesure de remonter le peloton en toute sécurité, alors il reste derrière en attendant de pouvoir le faire. 

Mais que se passe-t-il si un coureur a un problème pendant ce temps là ? Et bien c’est justement à cela que servent les Skoda Shimano. Elle dépannent tous les coureurs en cas d’absence de leur voiture suiveuse. La Skoda Super Combi Shimano est très similaire à une voiture d’équipe dans laquelle on retrouve les mêmes équipements et le même personnel (un pilote expérimenté et un mécano à minima). 

Sur sa galerie, elle dispose de vélos génériques de différentes tailles et équipées de différents modèles de pédales pour pouvoir dépanner le plus de coureurs possibles. Elle embarque avec elle des roues également. 

Avec la voiture commissaire, c’est la 2nde voiture prioritaire à suivre les coureurs. On imagine donc l’importance de sa présence !

Bruno, responsable du service course Shimano nous fait la présentation de cette voiture unique.

A LIRE AUSSI

Sagan en vert et Thomas en jaune
CYCLISME PRO

Tout savoir sur le Tour de France 2019

Le Tour de France 2019 se tiendra du 6 au 28 juillet 2019. Si chaque…
CLUBS

Se faire plaisir en mangeant sainement, c’est possible !

Au mois de mai, nous avons proposé une sortie avec le club ŠKODA Provence-Alpes-Côte-d’Azur pas…
CLUBS

Tout savoir pour bien aborder sa première cyclo

Les photos et récits de cyclos vous font rêver ? C’est décidé, à votre tour de…
CONSEILS
Comment choisir son vélo de ville ?
CONSEILS
Les 10 règles d’or pour une bonne cohabitation vélo / voiture
Composer son assiette avec de Kasia NiewiadomaDans l'assiette de Kasia Niewiadoma
CONSEILS
Composer son assiette avec Kasia Niewiadoma
CONSEILS
8 astuces de génie qui pourraient sauver votre sortie vélo
CONSEILS
10 conseils simples qui feront de vos sorties vélo un plaisir
CYCLISME PRO
Tour de France 2024, une édition historique !