Sans les véhicules d’assistance, d’équipe et toutes les autres voitures présentes, l’expérience du Tour de France en elle-même serait bien plus dangereuse, chaotique et désordonnée aussi bien pour les coureurs que pour les spectateurs. Savoir que quelqu’un veille sur vous, vous aide quand vous affrontez 3 000 kilomètres de route compliqués sur un vélo est tout de même rassurant. Mais comment ŠKODA, une entreprise automobile et ses véhicules occupent-ils une place aussi importante dans la plus grande course cycliste au monde ?

Comme vous l’avez sans doute déjà entendu, la belle histoire de ŠKODA démarre grâce à ses deux pères fondateurs, Mr Laurin et Mr Klement, dans un petit atelier de vélo, pendant un jour enneigé en décembre 1895. Fabriquer des vélos les a amené à construire des motos, puis des voitures comme c’est le cas aujourd’hui. C’est donc tout naturellement que ŠKODA est devenu partenaire majeur du Tour de France et voiture officielle en 2004, fournissant près de 300 véhicules pour la flotte officielle du Tour, constituée de, pour ne citer que ceux-là, les modèles ŠKODA OCTAVIA Combi et ŠKODA SUPERB. Le vélo a occupé et occupe toujours une place particulière dans l’histoire de ŠKODA.

 

Pourquoi les voitures ŠKODA sont-elles cruciales pour le Tour de France ?

De plus, ŠKODA n’est pas uniquement la marque de voiture la plus répandue sur le Tour. Connue pour sa capacité d’assistance, ŠKODA a renforcé sa volonté de supporter le cyclisme en parrainant le Maillot Vert du meilleur sprinteur depuis 2015. ŠKODA était aussi, entre 2004 et 2014, partenaire du Maillot Blanc du meilleur jeune coureur. En plus de leur engagement sur le Tour, ŠKODA, même si son activité principale n’est pas de fabriquer des vélos, accompagne officiellement de nombreuses courses cyclistes comme l’Etape du Tour, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège, La Flèche Wallonne, Paris-Nice, le Critérium du Dauphiné et La Vuelta. Les trois dernières courses citées comportent aussi un Maillot Vert, sponsorisé par ŠKODA.

Mais regardons de plus près les différents types de voiture que l’on peut retrouver sur la Grande Boucle. Chaque catégorie de voitures n’a pas seulement sa propre couleur, stickers et objectifs, elles véhiculent aussi une riche histoire. Une voiture sur une course cycliste peut apparaître comme contradictoire mais la suite va vous éclairer.

 

La SUPERB Rouge du Directeur de Course

Lorsque vous apercevez la couleur Rouge Corrida sur le parcours, vous savez qu’une étape est sur le point démarrer. La ŠKODA SUPERB et sa couleur éclatante est la voiture du directeur de course et directeur du cyclisme chez A.S.O., Christian Prudhomme. Cette voiture n’est pas seulement un élément à suivre car elle mène le peloton jusqu’aux Champs-Elysées, sa mission principale est de contrôler l’évolution de la course. Elle est équipée d’une radio à double sens avec quatre fréquences, à partir de laquelle, Christian Prudhomme peut recevoir des informations et donner ses directives.

La vitre de toit rétractable n’est pas uniquement un élément esthétique – elle permet à Mr Prudhomme de s’élever pour avoir la meilleure vue du peloton avant chaque étape, de façon à étudier et évaluer chaque détail. Et, bien sûr, brandir le drapeau blanc au « Kilomètre Zéro ». Toutes les voitures d’assistance, les coureurs et même les fans comptent sur la Voiture Rouge pour que le spectacle du Tour se déroule en toute sécurité. Une symbiose en quelque sorte.

 

 

En 2015, ŠKODA a introduit une version repensée de la SUPERB comme la Voiture Rouge, et cette année, elle sera remplacée par la SUPERB iV, un nouveau modèle hybride-rechargeable, avec un intérieur spacieux équipée d’une technologie de pointe. En plus de diriger et guider la course, la voiture accueille aussi des invités VIP, comme le Président de la République Française, entre autres.

De plus, la Voiture Rouge est aussi le seul véhicule à avoir le privilège de franchir la ligne d’arrivée en même temps que les coureurs.

Comme Christian Prudhomme le dit lui-même au sujet de la SUPERB Rouge : « ŠKODA est un partenaire essentiel pour le Tour de France, mais aussi pour toutes les courses que nous organisons. Pendant le Tour de France, la Voiture Rouge ŠKODA est plus qu’une voiture, c’est une tour de contrôle, un espace de travail, et un ami sur qui on peut compter. Nous sommes excités à l’idée de prolonger notre collaboration avec un partenaire efficace, fiable et dynamique. »

 

Les Voitures d’Equipe

Chaque équipe dispose de deux voitures qui suivent le peloton dans un ordre bien déterminé par le classement des coureurs de chaque équipe au début de chaque étape. Cet ordre n’est pas qu’une question des prestige : le plus proche vous êtes du peloton, le plus vite vous pouvez intervenir auprès d’un des coureurs. Chaque véhicule est un atelier de vélo sur roues et transporte un vélo de rechange pour chaque coureur (ou même plus dans certains cas), de nombreuses roues, des équipes de réparation, de la nourriture, les consignes de course, une radio pour communiquer ainsi qu’un mécanicien à l’arrière de la voiture, prêt à agir avec un temps d’avance. Un signal radio envoyé aux voitures – parmi lesquelles on retrouve principalement des ŠKODA OCTAVIA comme voiture d’équipe – rapporte les échappées, les chutes et donne la permission aux voitures de rompre leur ordre. Chaque équipe a une ligne directe avec la SUPERB Rouge du directeur de course et Christian Prudhomme en personne étudie toutes les situations pouvant arriver. Parce que sur le Tour, de simples secondes peuvent être décisives, et que les équipiers présents dans les voitures le savent aussi bien que les coureurs.

 

Pourquoi les voitures ŠKODA sont-elles cruciales pour le Tour de France ?

Les voitures d’équipe se faufilent élégamment entre les coureurs et doivent accélérer et surgir pour leur venir en aide, ce qui signifie que les pilotes doivent s’adapter parfaitement aux déplacements du peloton et son rythme afin d’éviter toute collision.

Comme Stephen Roche, un ancien cycliste irlandais célèbre, et le détenteur de la Triple Couronne de 1987, le disait en 2014 : « Quasiment tous les pilotes est un ancien cycliste pro – tout est question d’analyse du peloton et de son évolution. Par exemple, s’il y a un vent de travers, je saurais comment les coureurs vont s’adapter. C’est éprouvant mais on ne peut pas se permettre de relâcher notre concentration ».

 

Les voitures d’assistance neutres jaunes de Mavic

Si vous êtes un coureur et que vous êtes dans le pétrin, vous savez que le jaune signifie que vous allez être secouru malgré le fait que la voiture de votre équipe soit loin. La flotte Mavic, composée de ŠKODA SUPERB, spécialement équipées est là pour accompagner les coureurs et entrer en jeu lorsqu’il y a un accident ou que la météo se détériore. Les voitures transportent des pneus de rechange, des chaînes, des pédaliers, des vélos entiers ou même des accessoires comme des vestes de pluie. Les coureurs peuvent toujours craindre une crevaison, une chute ou d’autres problèmes inattendus sur le parcours, mais ils savent qu’il y aura toujours une voiture Mavic à proximité pour arranger la situation et les laisser se concentrer sur leur performance

Lorsque Chris Froome et deux autres coureurs ont été impliqués lors de la célèbre collision avec une moto qui s’est arrêté subitement sur le parcours en 2016, c’était une ŠKODA SUPERB Mavic qui était à la rescousse. D’abord, quand Froome a réalisé que son vélo ne pouvait plus continuer et que la ligne d’arrivée était proche, il a commencé à courir parce que la voiture de son équipe était bloquée et à cinq minutes de lui. Puis, une des voitures Mavic est passée à l’action et lui a fourni un vélo de rechange pour poursuivre la course.

 

Les voitures ŠKODA du Programme d’Hospitalité du Tour de France

Enfin, il y a les ŠKODA SUPERBs iV habillées et décorées qui conduisent les chanceux vainqueurs du Programme d’Hospitalité qui viennent vivre une expérience unique sur le Tour de France – en roulant à l’avant du peloton, rouler au-dessus de ce dernier en hélicoptère et profitant pendant trois jours de l’authentique ambiance du Tour de France tous frais payés.

A propos du Tour de France de cette année – après le Tour de France virtuel sur Zwift en juillet – le vrai Tour sera tout aussi passionnant que les années passées. De Nice à Paris, la course de 21 étapes qui auront toutes lieu en France, avec un total de 6 régions et de 32 départements traversés. Il y aura entre autres, huit étapes de montagne avec des arrivées au sommet, trois étapes accidentées et douze nouvelles ville-étapes. La distance parcourue par les coureurs et leurs voitures d’assistance sera de 3 470 kilomètres

Alors lorsque vous verrez les coureurs franchir la ligne d’arrivée sur les Champs-Elysées en septembre, applaudissez-les, mais pensez également aux femmes et hommes dans les voitures d’assistance. Ce n’est peut-être pas aussi mis en lumière que le travail des coureurs, mais il est primordial pour que tout le monde profite du spectacle du Tour sans aucun incident.