Au cœur du mois d’août, les meilleurs jeunes pistards de la planète se sont retrouvés sur le vélodrome de Francfort-sur-l’Oder, sur les rives de l’Oder, frontière naturelle entre l’Allemagne et la Pologne. Avec 8 coureurs, dont la plupart disputait leurs premiers mondiaux, le collectif France, très soudé, a mouillé le maillot durant toute la semaine sur les Championnats du Monde Piste Juniors.

Une belle medaille d'argent

Dès le mercredi et l’ouverture des Championnats, les Tricolores frappent fort lors de la poursuite par équipes. Après un très beau temps en qualifications, les Français battent le record du monde juniors, avec un chrono de 4:00.384. Le quatuor français composé d’Antonin Corvaisier, Florian Pardon, Clément Petit et Kévin Vauquelin est en finale des Mondiaux !

Le lendemain, lors de la finale, les Français réalisent une nouvelle performance incroyable avec un chrono sous les 4 minutes (3:59.543), mais doivent s’incliner face aux Allemands. C’est dur, et la déception se lit sur les visages. Mais la performance est d’un très haut niveau, et la médaille d’argent obtenue est belle.

Course aux points

La medaille autour du coup
La course aux points

Médaillé d’argent la veille, Kévin Vauquelin est de retour vendredi pour disputer la course aux points. Après un tour de qualification tout en maîtrise, le Normand se retrouve en finale. Au programme, 100 tours à parcourir, soit 25 kilomètres.

Après 30 tours dans le peloton, le Français accélère et commence à engranger les points. À l’approche de la cloche, il est en 2e position du classement et une victoire sur le sprint final serait synonyme de titre mondial. Malheureusement, il commet une erreur tactique qui profite à son principal adversaire. Une nouvelle fois, il monte sur la deuxième marche du podium. Frustrant mais encourageant pour l’avenir.

500m

Médaillée européenne en juillet, Marie-Divine Kouamé arrive en Allemagne avec de la confiance. Malheureusement, dès le premier jour, elle doit s’arrêter en ¼ de finales du tournoi de vitesse. Le 500m départ arrêté est donc l’occasion idéale pour se relancer. Second temps des qualifications derrière l’inévitable Allemande Alessa-Catriona Propster, déjà titrée en vitesse, la Française sait qu’elle doit frapper fort en finale pour mettre la pression sur sa concurrente. Mission accomplie avec le meilleur temps provisoire en 34.868 secondes.

Le clan français retient son souffle et fixe le tableau d’affichage pendant la course de l’Allemande. 34.907 secondes : la Française est championne du Monde ! Submergée par l’émotion, Marie-Divine Kouamé s’effondre en larmes. Avec son maillot arc-en-ciel sur le podium, elle entonne une Marseillaise incroyable, accompagnée par tout « le village gaulois » comme ils aiment à s’appeler, qui fait vibrer tout le vélodrome.

Podium feminin

Américaine

Les Championnats se sont parfaitement conclus pour les Bleus. Sur la dernière épreuve de la semaine, la paire Clément Petit-Kévin Vauquelin décroche la médaille de bronze de l’américaine. Poussés par tous les coureurs dans les tribunes, le duo donne son maximum durant 120 tours.  Le suspense demeure jusqu’au bout puisque les Français terminent devant les Canadiens pour seulement un point. Un dernier podium pour les Français, qui clôture la belle semaine et récompense le bel état d’esprit du groupe.