Vous n’avez pas ménagé votre fidèle compagnon cet été en lui mettant beaucoup de kilomètres et de dénivelé au compteur ? Vous vous demandez comment entretenir votre vélo après une rude saison ?

Avant de le remettre au garage pour lui laisser le temps de repos qu’il mérite, voici quelques conseils et astuces pour lui refaire une beauté et effectuer les petites réparations qui pourraient être nécessaires.

Étape 1- L’entretenir et le nettoyer

Comment s’y prendre ?

Non, emmener son vélo au carwash ou le passer au Karcher n’est pas une bonne idée, même si ça a l’air très pratique comme ça ! 😉 Le lavage haute-pression endommage les joints et les roulements de votre vélo, et peut également détériorer la peinture si vous avez un petit accroc.

Voici quelques astuces pour chouchouter votre vélo tout en douceur :

  • 1. Appliquez un dégraissant sur les parties mouvantes – chaîne, pignons et dérailleur – afin d’enlever les impuretés. Faites tourner la chaîne afin de bien répartir le dégraissant et laissez agir un moment. N’hésitez pas à utiliser un vieux chiffon pour éliminer toutes les impuretés de la chaîne, ainsi qu’une petite brosse spécifique pour les interstices entre les pignons de la cassette et les galets de dérailleur. Pour cette étape, on vous recommande vivement le port de gants pour éviter d’avoir des mains noires, pleine de cambouis.
  • 2. Prenez une bassine d’eau chaude, un peu de produit vaisselle et une éponge (sans la partie grip verte !) et nettoyez votre vélo du haut vers le bas, partie généralement la plus sale. N’oubliez pas de nettoyer les côtés des jantes et le moyeu (partie centrale de la roue), et profitez-en pour contrôler l’état des patins de freins (ils doivent être encore suffisamment épais), ça peut toujours servir .
  • 3. Rincez votre vélo à l’eau claire avec un sceau ou un jet d’eau sans pression, et séchez-le immédiatement avec un chiffon doux pour ne pas laisser de trace.
  • 4. Installez le vélo dans un lieu chauffé ou tempéré, et lubrifiez bien la chaîne, la cassette, les plateaux, le roulement du dérailleur avant avec une huile adaptée au vélo, lorsque toutes les parties sont bien sèches. En vue de l’hiver et du mauvais temps, vous pouvez aussi mettre un peu de graisse verte pour protéger les écrous et boulons de l’oxydation.

Vous ne pensez pas rouler cet hiver ?

Une fois bien nettoyé et regraissé, stockez-le à l’abri des intempéries et du gel, protégé d’un vieux drap. Dégonflez un petit peu les pneus. Vous n’aurez plus qu’à ressortir la bête au printemps !

Et si à l’inverse le froid ne vous arrête pas, voici quelques conseils pour bien vous équiper à vélo l’hiver.

Étape 2 – S’équiper

Vous avez besoin de vous lancer dans des petites réparations de votre vélo ? 

Vous allez avoir donc besoin d’un certain nombre d’outils pour vous y aider. Car un vélo bien entretenu, c’est aussi un bon moyen de faire des économies en vous épargnant des réparations lourdes et donc plus coûteuses.

En bref, mieux vaut s’équiper de quelques outils et entretenir régulièrement son vélo.

Voici notre liste des indispensables à avoir :

  • Les pompes : on en trouve de toutes sortes, mais principalement, vous rencontrerez deux types très courants : la pompe à main et la pompe à pied. La première est la plus classique, plus pratique pour le transport. On pompe littéralement à la seule force de ses bras alors que la pompe à pied est beaucoup plus agréable à manier car elle est munie d’un levier. Avec celle-ci, vous gonflerez vos roues de vélo plus efficacement sans vous fatiguer. Si possible, prenez en une avec un nanomètre pour une pression optimale de vos pneus !
  • Les clés : plusieurs types de clés vous seront utiles. Les clés plates et les clés Allen sont indispensables. Ce sont elles qui vous permettront de dévisser écrous et boulons qui serrent chacune des pièces qui composent votre vélo. On peut se débrouiller sans les clés à tubes mais elles facilitent toutefois souvent la tâche lorsqu’il s’agit de démonter plus rapidement (une roue, une pédale, un porte-bagages…). Ces dernières seront également très pratiques s’il faut aller chercher une tête de boulon nichée dans un recoin inaccessible de votre monture.
  • Bombe de graisse et lubrifiant : la plus courante est la bombe bleue de WD-40. Elle agit efficacement pour nettoyer rapidement votre chaîne de vélo. Mais vous vous en servirez à plus d’une occasion, notamment pour lubrifier des écrous, boulons ou autres pièces de fixations. Plus besoin de forcer sur les pas de vis !

Étape 3 – Le réparer

Même si vous n’êtes pas un as du bricolage, voici quelques petites réparations/adaptations que vous pouvez faire vous-même très facilement. Si besoin, vous trouverez de nombreux tutos vidéo et même des ateliers dans certaines enseignes de vélo pour vous former !

  • Changer ses pneus
  • Mettre une nouvelle potence
  • Remplacer sa chaîne
  • Renouveller ses patins
  • Changer sa guidoline
  • Changer ses plateaux
  • Ajouter des accessoires

A l’inverse, nous vous conseillons de vous diriger vers votre vélociste pour des réparations plus lourdes ou qui nécessitent un peu plus d’outillage :

  • Changer sa cassette
  • Remplacer son dérailleur avant/arrière
  • Changer votre ceintre (qui demandera un démontage des leviers de vitesse)
  • Régler son dérailleur

Maintenant c’est à vous de jouer ! N’hésitez pas à échanger avec d’autres passionnés pour avoir des conseils mais aussi pouvoir échanger ou emprunter des outils. C’est aussi cette entraide que vous trouverez dans les Clubs ŠKODA !