Les Mondiaux en Autriche à Leogang et les Championnats d’Europe en Suisse étaient les rendez-vous incontournables de la saison pour les jeunes tricolores. Dans le sillage de l’équipe de France Élite, les coureurs de la Relève FFC-ŠKODA ont brillé à de nombreuses reprises.

 

Petite parenthèse: le saviez-vous ? ŠKODA offre de 15% à 20% de remise sur les tous ses modèles aux licenciés !

 

 

Le relais remonte sur la 1ère marche

Le relais mixte ouvre ces Championnats du Monde. Composé de 6 coureurs (2 Élite, 2 Espoirs et 2 Juniors), il est un bon indicateur du niveau d’une nation et à ce jeu là, la France n’est jamais bien loin. Cependant, depuis 2017, la Suisse domine cette épreuve et le clan français espère remonter (enfin) sur la plus haute marche du podium. Avant les passages des 2 équipiers les plus expérimentés, Léna Gérault et Jordan Sarrou, les jeunes relayeurs sont chargés de lancer l’équipe et de rester au contact des meilleures nations. Mission accomplie ! Mathis Azzaro, Luca Martin, Loana Lecomte et Olivia Onesti répondent présents et la France est en 2e position à l’approche de la fin de course. L’Auvergnat Jordan Sarrou accélère dans le dernier tour pour franchir aisément la ligne d’arrivée en tête. Ses équipiers exultent ! 1ère course et 1ère Marseillaise : la semaine débute parfaitement.

 

 

Loana Lecomte au sommet et sans trembler

La journée du jeudi est consacrée aux Juniors. Chez les Hommes, Luca Martin, déjà impressionnant lors du relais, semble au pic de sa forme. Rapidement en tête, il tente de creuser l’écart sur ses adversaires. Malheureusement, le terrain extrêmement boueux annihile ses ambitions : la boue s’accroche dans sa transmission et les problèmes mécaniques débutent. Néanmoins, Luca Martin se bat jusqu’au bout et décroche la médaille de bronze. Dans la catégorie Juniors Femmes, les 3 Françaises sont distancées dès le départ. La course devient donc une véritable poursuite. Elles remontent leurs concurrentes mais échouent au pied du podium : Olivia Onesti (4e), Line Burquier (5e), Lauriane Duraffourg (9e). Avec ce joli tir groupé pour leurs premiers Mondiaux, les jeunes Françaises ont démontré qu’il faudra compter sur elles dans les années à venir !

 

Au départ de la course Espoirs Femmes, tous les observateurs n’ont qu’un seul nom à la bouche : Loana Lecomte. Il faut dire que la Française de 21 ans a impressionné toute la planète VTT en remportant la semaine précédente, sa 1ère Coupe du Monde pour sa 1ère participation chez les Élite. Malgré cette pression, la Haut-Savoyarde gère parfaitement sa course et prend immédiatement les commandes. Après 4 tours de circuit en solitaire, la sociétaire du Pôle France de Besançon triomphe : elle devient Championne du Monde ! Une fois l’émotion redescendue, Loana Lecomte est très heureuse d’avoir atteint son objectif : « Je voulais faire un bon départ pour pouvoir être devant et essayer de faire ma course seule en tête afin de ne pas être gênée par des problèmes mécaniques. Donc je suis très contente. » Le début d’un samedi historique pour la délégation française puisque Pauline Ferrand-Prévot et Jordan Sarrou décrocheront également le maillot arc-en-ciel chez les Élite.

 

 

Chappaz dompte la piste autrichienne

La journée de dimanche dédiée à la descente s’annonce apocalyptique. Elle l’est ! Neige et brouillard au sommet, pluie à l’arrivée : les conditions sont extrêmes et redistribuent les cartes. Si la France décroche 2 nouvelles médailles chez les Élite (Myriam Nicole 2e et Rémi Thirion 3e), l’éclairci du jour est venu du côté de la finale Juniors Femmes. La jeune Lauryne Chappaz ne semble pas effrayée par les conditions climatiques. Dernière à s’élancer chez les Juniors, la Française sait qu’elle doit réaliser un « run » propre. Pas de chute, seulement un pied qui déchausse, et la voilà qui passe la ligne avec 46 secondes d’avance sur l’ancien meilleur temps ! 3 ans après sa sœur Mélanie, Lauryne devient Championne du Monde et réalise son rêve : « J’en rêvais depuis très longtemps. Je suis comme une folle, comme une gamine ! » La 2nde Française Léona Pierrini, est aussi à la fête puisqu’elle décroche la médaille de bronze. La France peut sortir de ces Mondiaux rassurée : la relève est déjà là !

 

 

Les championnats d’Europe pour confirmer

Après les Alpes autrichiennes, direction la Suisse et les Championnats d’Europe pour l’équipe de France. À Monte-Tamaro, les Français se savent désormais attendus et cela dès la 1ère épreuve, le relais. Comme le dit le proverbe : « On ne change pas une équipe qui gagne ! » et le staff décide de refaire confiance aux 6 relayeurs titrés quelques jours auparavant. Vêtus de leurs maillots arc-en-ciel, les Tricolores ne peuvent suivre les Italiens mais décrochent une très belle médaille d’argent.

Chez les Juniors Femmes, Olivia Onesti souhaite monter sur le podium pour « oublier » sa 4e place sur le sol autrichien. Et c’est chose faite ! La Française remporte la médaille d’argent, sa 2e aux Championnats d’Europe après celle en cyclo-cross en 2019.

 

Avec la course Espoirs Femmes, l’équipe de France espère finir la semaine en beauté. Auréolée de son titre de Championne du Monde, Loana Lecomte est déterminée à ajouter un nouveau maillot à sa collection et se détache dès le départ. Elle franchit la ligne avec… 4 minutes d’avances sur sa poursuivante. Impressionnante ! Tout comme Pauline Ferrand-Prévot en Élite la veille, Loana Lecomte endosse le maillot étoilé et réalise un incroyable doublé !

 

 

ŠKODA est la voiture officielle de la Fédération Française de Cyclisme et accompagne les Équipes de France durant toute la saison en France et à l’étranger.